Le bois

En France, le bois est très utilisé. C’est la première source d’énergie renouvelable dans le pays. Même s’il n’est pas aussi mis en avant que l’éolienne, le solaire et l’hydraulique, le bois est victime des idées reçues, alors qu’il s’agit effectivement d’une énergie verte. Pourquoi le bois est-il une énergie renouvelable ?

Le bois en tant qu’énergie renouvelable

Les arbres

A lire également : Quel est le potentiel des énergies renouvelables en France ?

L’arbre est neutre en carbone. Son exploitation l’est aussi. Durant son cycle de vie, le bois possède un bilan carbone très faible. Au cours de sa vie, le bois absorbe aussi le CO2, par le phénomène de la photosynthèse. Ainsi, durant sa combustion, il rejette également ce gaz. En plus, il émet du monoxyde de carbone et des particules fines dans l’atmosphère. Toutefois, ce taux n’est pas plus important que celui qu’il émet lorsqu’il se décompose naturellement.

Il faut rappeler qu’une source d’énergie est renouvelable dans la mesure où son exploitation n’engendre pas la disparition de la ressource et qu’elle se régénère rapidement. Le bois met environ dix ans pour se renouveler.

Lire également : La part d'énergies renouvelables dans la production d'électricité en France

Quant au pétrole et au gaz, ce sont des sources non-renouvelables, car leur formation dure des millions d’années.

Le bois et l’environnement

Le chauffage

L’utilisation du bois est liée au chauffage et à la cuisson des aliments pour les particuliers. Les industries, elles, l’utilisent afin de sécher leurs produits et aussi pour produire de l’électricité.

Le fait est qu’on utilise habituellement le bois sous forme de granulés qui alimentent les chaudières et les poêles à bois. Compte tenu des émissions de gaz à effet de serre lors de la combustion du bois, il est alors nécessaire d’utiliser des équipements plus évolués. Les cheminées ouvertes sont déconseillées, car elles favorisent la dispersion des particules. Il faut opter pour les équipements plus performants avec un système de filtration et de dépollution des fumées.

Il est à rappeler que le chauffage électrique est cinq fois plus polluant que le chauffage au bois. Ce dernier est alors 12 fois moins polluant qu’un chauffage au fioul.

Puis, notez qu’en France, l’exploitation du bois est moins importante que le nombre d’arbres plantés. De plus, les forêts se développent plus vite qu’elles ne sont coupées. Sur l’hexagone, on compte 100 000 hectares de forêt supplémentaires par an.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *